Mise en pot récolte 2015

La récompense de l’apiculteur c’est quand on voit le résultat de tout le travail d’une année.

Ce week-end, la récolte a eu le temps de maturer dans le grand récipient  que l’on appelle un maturateur. Les impuretés fines et les bulles sont remontées à la surface.

20150816_145538

 

Il ne reste plus qu’à ouvrir le robinet et à mettre en pots.

C’est l’opération la plus simple qui soit sauf que le miel coule et fait de petits filets collants et puis ça poisse et l’on en met sur ses chaussures, sur les poignées de porte, et sur tout ce que l’on touche…..

Bref tout fini par coller.

Heureusement qu’un bon nettoyage à l’eau tiède permettra de mettre de l’ordre.

Voila la récolte mise en pot. Il ne restera plus qu’à mettre des étiquettes …. ou pas.

20150816_172409

En gros, il y a trois catégories de miel d’Antony:

  • Le first flush: magnifique miel transparent et liquide. Délicieux, fort gout de fleurs, pas d’impuretés. Obtenu en laissant naturellement le miel couler. Sans doute insuffisamment mature et doit donc être consommé rapidement.
  • Le second flush: opalescent et un peu plus foncé. obtenu par découpe des opercules et écrasement des cellules. Gout de miel plus prononcé avec une pointe d’animalité; quelques impuretés. La majorité de la récolte.
  • Le fond de cuve: nettement plus foncé et au goût franchement fort et avec des petites impuretés (inférieur à 6 microns). On aime ou on n’aime pas. Obtenu par pressage. Celui-la je le garde pour éventuellement nourrir les abeilles. C’est le dernier miel.

Enfin il reste les brèches de miel (le reste des rayons écrasés) qui contiennent encore environ 1 kg de miel mélangé à de la cire et du propolis. La meilleure solution est d’étaler cela dans un endroit désert à quelques centaines de mètres des ruches (pas forcément les miennes). Les abeilles viennent très vite se régaler et nettoyer tout le miel jusqu’à la dernière goutte. Rien ne se perd, tout est récupéré.

C’est un cirque pas possible et il vaut mieux faire cela loin de toute présence humaine…..

6 heures après, il n’y a plus trace de miel et les brèches peuvent être ramassées.

Restera a récupérer et filtrer la cire pour faire des barrettes ou si la pureté n’est pas suffisante, il ne restera plus qu’a faire des bougies pour noël.

Mais c’est une prochaine aventure ….

Ce contenu a été publié dans miellerie, recolte, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.