Récolte de miel et extraction GSKO APICULTURE

La récolte de miel des apiculteurs GSKO APICULTURE continue. La plupart des ruches sont des ruches DADANT avec des hausses et cadres plastiques.

Les hausses sont bien pleines et bien operculées. Ici commence la récolte sur des ruches de particuliers à Antony. Le miel y est excellent.

Là c’est Dominique G. fier à juste titre du travail de ses abeilles. Les cadres sont réguliers et super-pleins. Pas une seule alvéole de libre.

20150725_171942

 

Une fois les cadres enlevés, les abeilles lèchent avidement le miel qui s’écoule des alvéoles qui ont été brisés sous les cadres . Au moins comme cela elles restent calmes. Ce n’est pas le cas pour toutes les ruches car certaines sont plus nerveuses et nous compliquent la vie: résultat quelques piqûres pour Dominique, mais avec son enfumoir, il a su maîtriser la situation et « montrer qui c’est le chef »… Finalement tout s’est bien passé.

 

20150725_172556

Voila maintenant le moment de passer dans la mielerie pour extraire le miel des cadres DADANT. Cela se fait avec un peigne muni de dents pointues permettant d’enlever les opercules des alvéoles. Un travail qui est long et assez physique car il y a 9 x 2 = 18 faces à traiter par hausse.

20150726_190510

Les cadres désoperculés sont ensuite mis dans l’extracteur qui va extraire le miel par centrifugation. Le moteur électrique tourne et en quelques minutes, le miel qui est éjecté sur les parois coule progressivement.

20150726_193739

Via un robinet spécial, le miel coule dans un premier filtre à impuretés dans un seau. Quel plaisir de voir le miel dorer couler et quelles fragances: un mélange de parfums de fleur et une ambiance très fruitée.

20150726_193639

Un gros volume de miel s’écoule de l’extracteur. On compte de l’ordre de 20 kg de miel par hausse.

20150726_193713 Le seau de miel est ensuite refiltré puis versé dans un maturateur. Le maturateur va conserver le miel pendant environ 1 semaine. Durant cette semaine, le reste des impuretés va remonter à la surface. Il sera ensuite possible avec le robinet du bas d’extraire le miel et de mettre directement en pots.

Ici, on peut voir le support du seau qui permet d’éviter de le maintenir à la main pendant que le miel s’écoule lentement (il n’est pas aussi fluide que de l’eau)

20150726_193608 Les cires d’opercules qui sont extraites lors de la désoperculation et qui tombent dans le bac sont ensuite récupérées (elles sont encore plein de miel) mises dans une couscousière pour être égouttées.

Elles seront données aux abeilles pour léchage qui récupèreront tout le miel jusqu’à la dernière goutte puis la cire sera fondue pour faire des bougies ou de nouvelles plaques de cire. Rien ne se perd.

20150726_193628

 

Ce contenu a été publié dans miellerie, recolte, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.