Essaims en goguette

20150523_210914Avec ce beau temps de Mai, ce sont les appels en série pour les essaims.

La semaine dernière, essaim dans cheminée, mais à mon arrivée point d’essaim, juste quelques abeilles mortes

Vendredi, ça devient plus sérieux avec un soi-disant essaim dans un Saule. En fait ce n’est pas un essaim mais un nid installé depuis des années sans doute dans un trou de 30cm et de plus de 1 m de long. Les abeilles sont très agressives et piquent les passants dans la rue. Moi-même malgré mon scaphandre, je me fais piquer une quinzaine de fois au visage et au cou au travers de la tulle.

Pour couronner le tout, je tombe de l’échelle en descendant et je suis plutôt courbatu.

Après deux heures de Vietnam et faute de carburant dans mon enfumoir, j’abandonne provisoirement la partie.

Le Samedi, je décide d’employer les grand moyens car il n’est pas possible de laisser ces abeilles continuer à agresser tout le monde. Je me transforme en Ghostbuster et je les aspire avec un aspirateur industriel.  J’aspire 3 à 4 kilos d’abeilles et j’enlève 5 kilos de larves et de miel, mais le trou est trop profond et je n’arrive pas a attraper la Reine même en enfumant abondament. Finalement, je décide d’abandonne car c’est vraiment trop piquant . Espérons que ça va les calmer un temps.

Bilan:  pleins de piqûres, une ruche à nettoyer complètement, et pas d’essaim.

Samedi soir, nouvel appel cette fois-ci un bel essaim dans une plante.C’est le jour après la nuit. Intervention en quelques minutes seulement. Je coupe la plante, descends de l’échelle et un choc ferme pour faire tomber l’essaim dans le carton.

Ensuite, le carton a peine ouvert, les dernières abeilles battent le rappel et rentrent sans trop se presser dans le carton.

Le carton est ensuite secoué sur une ruche, un kilo de Sirop et dodo….

Le Dimanche, les abeilles font le ménage dans la ruche et ont l’air de l’avoir adoptée, mais c’est une erreur de ma part et j’aurais dû les mettre 3 jours en cave, car vers midi, l’essaim s’envole et la ruche se vide malgré l’arrosage au brouillard d’eau.

La prochaine fois, c’est sûr,  je ne dévierai pas de la procédure.

Ce contenu a été publié dans Essaims, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.