Relations amicales avec l’apiculteur

Les abeilles semblent me connaitre et sont très amicales avec moi. Pas une seule piqûre depuis un an malgré quelques maladresses de ma part (j’ai dû parfois jouer les toréadors 🙂

20150515_155734

Ce n’est pas toujours le cas avec d’autres animaux comme les chats ou les oiseaux qui ne s’aventurent plus qu’au petit matin autour du rucher.

Les jeunes abeilles qui ne savent pas encore voler très bien et qui tombent dans l’herbe montent volontiers sur mes doigts pour que je les repose sur la planche d’envol. C’est une sorte d’ascenseur à abeille. Elle adorent la chaleur humaine et viennent se réchauffer dans ma paume.

La manière de faire est de présenter son doigt face à ses antennes et de donner une petite pression. Elle comprend et monte sur le doigt.

Pour la faire descendre, il suffit de donner une petite accélération en tapotant doucement avec le doigt sur la planche d’envol et elle descend avec plus ou moins de célérité. Parfois même, elle fait un petit bond.

Ce n’est pas du dressage, mais presque….

 

Ce contenu a été publié dans Non classé, Vie au Rucher. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.