Fabrication de bougies à la cire d’abeille

Les abeilles ne produisent pas que du miel. Elles produisent aussi du propolis (on en a déjà parlé dans ce Blog), du pollen, du venin (Houlà! ), de la gelée royale (en très petite quantité) et de la cire!

La cire est produite directement par les abeilles (contrairement au miel qui est collectée à partir du nectar de fleur) comme de la transpiration grâce à leurs glandes cirières.

Cette cire sert aux constructions permettant aux abeilles de stocker le miel, le pollen, et d’élever des larves. Les constructions en « nid d’abeille » sont très solides et permettent d’économiser la précieuse cire.

La cire est récupérée par l’apiculteur (rien ne se perd) pour fabriquer après épuration des plaques en cire gaufrée pour aider les abeilles à construire des rayons plus rapidement et facilement.

La cire produite par les abeilles sous forme de petite écailles est blanche mais se teinte progressivement en jaune de plus en plus foncé au fur et à mesure de sa réutilisation à cause des impuretés. Elle finit par devenir quasiment noire et doit être remplacée par l’apiculteur au bout de 3 ans environ car elle peut contenir des produits chimiques ou des maladies (pour les abeilles).

La plus belle cire (la cire d’opercule des alvéoles) est réutilisée pour faire de nouvelles plaques de cire gaufrée, mais que faire de la vieille cire ?

Une idée est d’en faire des bougies, des crèmes de beauté, des savons, de l’encaustique…

Les bougies à la cire d’abeille pure (sans paraffine: produit issu du pétrole) sentent merveilleusement bon. Pourquoi ne pas essayer ? Cela fait des gentils petits cadeaux pour les fêtes de fin d’année.

Franz Vollmaier – le formateur de l’association

J’ai suivi une formation récemment organisé par mon association apicole et présenté par Franz Vollmaier, spécialiste de la question et cela m’a donné l’envie.

Pour cela, il nous faut:

  • de la cire d’abeille pure (épurée si possible au cérificateur solaire ou sortant d’une chaudière)
  • Des mèches de la bonne taille selon la taille des bougies que l’on veut réaliser
  • Une source de chaleur type réchaud (Je l’ai fait avec un Butagaz mais ce n’est pas ideal car la cire peut prendre feu)
  • Une casserole remplie d’eau dans laquelle on mettra le récipient contenant la cire au bain-marie
  • Des moules avec différents dessins (On peut acheter les moules en silicone dans un magasin spécialisé ou les fabriquer soi-meme mais ce n’est pas intéressant financièrement car le mélange silicone est assez cher)
  • Des élastiques pour tenir les moules en place
  • des petites baguettes de bois pour tenir la mèche

On peut par exemple se procurer les fournitures en Allemagne aux adresses suivantes:

http://www.bienen-ruck.de/  ou https://www.imkereibedarf-maier.de/

Voici un petit reportage photo de la fabrication:

 

Le rechaud pour le bain-marie et quelques moules à gauche

La cire en train de fondre au bain-marie

Le moule en silicone maintenue par des élastiques et deux petites baguettes pour maintenir la mèche droite

Les moules plein de cire chaude. Celui de droite est en train de se refroidir

Les bougies en train de refroidir. La couleur jaunie quand la température baisse

En décoration de table, c’est parfait.

 

 

Ce contenu a été publié dans Formation/Seminaire, Recettes, Techniques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.