Fabrication d’un coussin pour l’hiver

L’hiver arrive. Ca se sent aux nuits qui sont plus fraiches.

La ruche produit pas mal de chaleur et d’humidité, et le principal enjeu est d’éliminer l’humidité qui sinon, condense sur les parois de la ruche avec les nuits fraîches.

Cela est particulièrement préjudiciable à la vie de la colonie car l’abeille craint plus l’humidité que le froid.

J’ai déjà constaté que sur le couvre-cadre, qui est au-dessus du nourrisseur, il y a développement de moisissures et le couvre-cadre est légèrement déformé par l’humidité.

Pour lutter contre, je vais installer un coussin, au moment où je vais retirer le nourrisseur pour l’hiver, de manière à permettre à l’humidité de s’évacuer par le haut et avoir un air sain et plus sec dans la ruche.

Comme c’est difficile à trouver dans le commerce, je vais le fabriquer moi-même avec:

– une planche de pin brut de 29 x 100 x 2500 mm achetée dans une enseigne de bricolage (11 €)
– une scie sauteuse et une agrafeuse électrique
– une boîte de vis de grande longueur
– l’huile de lin pour protéger le bois à l’extérieur
– une toile de jute écrue 380g acheté chez tissushop en ligne
– de la paille de chanvre (Chevenotte) qui est vendue comme litière pour rongeurs (en grande surface (1kg = 5,50 €) mais que l’on trouve aussi sur Internet (marque: Vitakraft)

On assemble quatre morceaux de bois découpés à la taille d’un élément Warré en gardant le cœur du bois vers l’extérieur.
On assemble temporairement avec 4 agrafes
On perce des avant-trous à la perceuse, puis avec un foret plus grand, on pré-coupe 2 mm pour encastrer la tête de vis, on place ensuite 2 vis par montant (14mm du bord et 23 mm de chaque coté de la hauteur du montant (qui fait 100 mm)
On procède ensuite au pinceau au passage de deux couches d’huile de lin (avec un séchage d’une journée à chaque fois).
On fixe la toile de jute découpée à la taille de l’élément + 20 mm pour faire un ourlet sur le bord afin d’éviter que la jute ne s’effiloche.
On fixe en tendant bien avec l’agrafeuse le premier coté.
On remplit le coussin avec la paille.
On ferme le second côté avec la jute de la même manière que le premier.


20140928_163124-1

 

20140928_164552

Pour éviter que le coussin ne soit abîmé par les abeilles et particulièrement la jute grignotée ce qui créerait une catastrophe avec toute la paille qui coulerait dans la ruche, je vais construire un couvre-cadre avec de la moustiquaire pour placer entre les têtes de cadres et le coussin. Ce couvre-cadre pourra être complètement propolisé par les abeilles sans dommages pour le coussin j’espère.

 

 

Ce contenu a été publié dans Construction. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Fabrication d’un coussin pour l’hiver

  1. laetitia dit :

    Bonjour,

    As-tu testé le cousin? je me demandais si les abeilles n’avaient pas trop propolisé ton courvre cadre en mousticaire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.